Mon process photo

Un voyage, une escapade, la famille, les amis…

Evidemment, il faut une occasion pour prendre une photo. Et évidemment, il faut son appareil photo quand il y a une occasion. Moralité : ne jamais partir sans son matériel photo (complet !). Pas plus tard qu’hier, je m’en suis voulue de ne pas avoir pris mon 70-200, car une simple balade en forêt s’est transformée en la visite d’un zoo. Alors allez prendre en photo des animaux… sans zoom ! Je me suis contentée de mon 90mm, mais j’ai bien regretté un 200 !

« Iris », la louve blanche du zoo de Servion (Sony Alpha 7rII – 90mm)

Le  cliché…

Ben on y est : le choix du cliché… Capturer la sensation de cette scène qui fait vibrer et qui montre la beauté du moment. Ce peut être lors d’un voyage à l’autre bout du monde ou alors dans le quotidien (comme le titre de ce site!). Je ne photographie que ce qui représente pour moi la beauté de ce monde… Une immensité, un détail, un être cher, une scène urbaine… La poésie de l’instant est éternelle.

Poésie du givre sur une plante
Poésie du givre dans la nature (Sony a7RII – 90mm macro)

L’édition

Ensuite, vient le moment de sublimer, s’il le « faut », l’image capturée. Parfois, j’entends : « Ah mais c’est facile, tu retouches tes photos! ». Oui, c’est facile… Enfin, « retoucher » une photo semble facile, mais la rendre conforme à l’image parfaite qu’on a en tête n’est pas si simple… ni toujours réussi !

Moultes applications permettent d’éditer facilement une photo. Pour ma part, j’utilise un iPhone avec les apps VSCO et Instagram. D’où le besoin de pouvoir transférer les images de mon boîtier à mon iPhone simplement. Avec le Sony Alpha 7rII, rien de plus simple : je lance la connexion Wifi de l’appareil et depuis l’application PlayMemories, je sélectionne les images que je veux télécharger sur mon iPhone.

Branche de sapin et neige
Capturer puis sublimer (Sony a7rII – 90 mm macro)

Le partage

Et plus qu’à partager, publiquement et/ou personnellement. Par principe, je ne poste jamais de portraits sur les réseaux sociaux : je transmets les images à qui de droit.

L'intérieur d'un bateau blanc de pêcheur
Bateau sans son capitaine (Sony a7rII – 55mm)

Les tirages?

Une fois, j’ai procédé à des tirages d’images, afin de me rendre compte du travail de préparation qu’il y avait à retranscrire les couleurs telles que je les désirais (et telles qu’à l’écran). Régler la profondeur des noirs, le rendu des teintes… Choisir le papier… Une vraie démarche qui prend du temps et qui, pour moi, ne peut se faire sans projet. Par projet, j’entends l’affichage de ces tirages, leur future vie en tant qu’objets de décoration.

Vue depuis un sommet du lac Léman sous le brouillard
Le lac Léman depuis « Les Crêtes » (Sony a7rII – 200mm)
1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *